Aquitaine Nos actions collectives

L’accompagnement social global et l’évaluation des demandeurs d’asile vulnérables et victimes de traumatisme (module 3)

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche
Mutéco

Contexte

La loi du 29 juillet 2015 relative à la réforme du droit d’asile a introduit de nombreux changements qui ont un impact significatif sur la nature et la portée de l’accompagnement des demandeurs d’asile.

 

En effet, la réforme du droit d’asile vient redéfinir en profondeur la procédure et le modèle d’accueil des demandeurs d’asile. Les associations et les travailleurs sociaux travaillant au sein des CADA sont en première ligne et sont concernés par cette réforme qui fait évoluer leurs missions à l’égard de ce public et ainsi leurs pratiques professionnelles.

 

Afin d’accompagner prioritairement les travailleurs sociaux des CADA dans l’évolution de leurs pratiques professionnelles, UNIFAF met en œuvre cette action de formation.

Objectifs

Cette action a comme objectif général d’apporter aux participants des éléments théoriques et pratiques pour réfléchir autour de la notion de vulnérabilité. Au-delà de la définition juridique de vulnérabilité et des garanties procédurales, la formation aborde la question de l’évaluation sociale de la vulnérabilité de manière plus globale grâce au binôme de deux intervenants et la pluridisciplinarité des connaissances et des compétences proposées.

 

A l’issue de la formation, les stagiaires seront capable de :

 

  • Connaître les modifications apportées par la réforme de l’asile en relation à la notion de vulnérabilité ;
  • Savoir identifier et prendre en compte à travers une évaluation sociale globale la complexité et la multiplicité des situations de vulnérabilités ;
  • Savoir repérer les situations de vulnérabilité des demandeurs d’asile tout au long de la procédure ;
  • Savoir travailler en partenariat pour orienter les demandeurs d’asile vers une prise en charge adaptée à sa vulnérabilité ;
  • Permettre aux professionnels d’identifier un réseau d’acteurs compétents sur leur territoire ;
  • Améliorer la (re)connaissance des acteurs de terrain pour un maillage satisfaisant.

Prérequis

Avoir déjà des connaissances de base sur le droit d’asile et le fonctionnement du système national d’accueil des demandeurs d’asile

Contenu

1er jour 

 Comprendre le contexte européen et national pour prendre en compte les enjeux relatifs à l’introduction de la notion de vulnérabilité.

Connaître le cadre légal relatif à la vulnérabilité.

  • Le cadre légal européen et les bonnes pratiques relatives à la prise en charge de la vulnérabilité des demandeurs d’asile ;
  • La réforme de l’asile et l’introduction du contexte de vulnérabilité dans le contexte français ;
  • Le cadre légal relatif à la vulnérabilité et la définition juridique.

Connaître la procédure d’évaluation de la vulnérabilité tout au long de la procédure.

Prendre en compte la vulnérabilité dans la procédure asile et dans l’accès à l’hébergement.

  • L’évaluation de la vulnérabilité au premier accueil et à l’enregistrement de la demande d’asile ;
  • Les acteurs amenés à évaluer la vulnérabilité tout au long de la procédure ;
  • Les conséquences sur l’hébergement et sur la procédure pour les personnes évaluées vulnérables.

 

2ème jour 

 Approfondir ses connaissances théoriques et améliorer ses pratiques professionnelles pour mieux prendre en compte  la vulnérabilité des demandeurs d’asile.

Etre capable de faire une évaluation sociale globale pour mieux repérer les situations multiples et complexes de vulnérabilité.

  • Au-delà du cadre juridique, la dimension sociale de la vulnérabilité : éléments théoriques et pratiques.
  • Analyses de différents cas pratiques pour savoir repérer dans le cadre d’un accompagnement social global les différentes situations de détresse (parentalité, souffrances psychologiques liées à l’exil, difficultés relatives à l’arrivée en France, prise en compte des traumatismes, problèmes de santé…) ;
  • Echanges de pratiques entre participants et mise en situation pour évaluer une situation de vulnérabilité.

Savoir identifier les acteurs ressources et les partenaires sur un territoire pour mieux accompagner les demandeurs d’asile à selon de leur vulnérabilité.

Avoir des connaissances de base sur la prise en charge des troubles psychiques et savoir orienter les demandeurs d’asile

  • Analyse du contexte territorial pour identifier les partenaires et les ressources locales afin d’orienter les demandeurs d’asile repérée comme vulnérables ;
  • Comprendre l’organisation sur le territoire de l’offre de soins, notamment psychiatriques pour les personnes victimes de torture ou de traitement inhumains et dégradant ;
  • Le recours à l’interprétariat professionnel et aux médiateurs de santé : le rôle et les possibilités de prise en charge.

 

3ème jour 

Avoir des éléments théoriques de base pour définir les traumatismes liés à l’exil.

Apporter une aide pour l’accueil, le repérage des troubles psychiques et l’orientation du public.

  • Donner des éléments descriptifs, distinctifs et explicatifs des troubles et maladies psychiques ;
  • L’exil : Définitions, travail psychique de l’exil ;
  • Le traumatisme : définitions, repérage, manifestations et symptômes. Spécificités du traumatisme lié aux faits de torture et de répression politique.

 

Savoir travailler en partenariat avec des acteurs du territoire pour mieux accompagner les personnes souffrantes de traumatismes.

Prendre en compte les effets des traumatismes dans la relation d’accompagnement social.

  • Le soin : To care/to cure, prise en charge globale, complémentarité des approches ;
  • Accueillir des personnes traumatisées : l’accueil, travail en réseau, intercontenance psychique, dispositifs adaptés, la fonction de l’interprète ;
  • Effets des traumatismes sur l’accompagnant et sur l’institution : violence, sidération, éprouvés contre-transférentiels, transmission et contamination, déliaison, gel de la pensée.

Fiche technique

Secteur

Social

Public

L’action de formation s’adresse particulièrement aux professionnels des CADA, mais également aux intervenants sociaux travaillant dans les autres établissements relevant du Dispositif national Asile.

Durée

3 jours avec une intersession (2+1)

Organisme de formation

  • FNARS Aquitaine

Date limite d’inscription

09/11/2016

Lieux & dates

  • Groupe 1 • Terminé • Complet
    Bordeaux
    Le 9 décembre 2016
    + Le 23 mars 2017
    + Le 6 avril 2017

Interlocuteur Unifaf

Intervenants

  • Lucile HUGON
  • Bérénise QUATTONI
  • Philippe ELLIAS

Partenariat & cofinancement

  • FPSPP