Champagne-Ardenne Nos actions collectives

Jeunes en rupture scolaire

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche

Contexte

De plus en plus de jeunes de moins de 16 ans sont en rupture scolaire, parfois dès la 6ème et ce malgré la loi sur l’obligation scolaire. D’autre part, un nombre croissant sont en décrochage scolaire. Ils ont quitté prématurément le système éducatif sans formation.

Ces jeunes présentent souvent des troubles associés. La rupture, le décrochage scolaire, sont des symptômes de mal-être. Dans les situations les plus préoccupantes, ils relèveront de la protection de l’enfance. Leurs troubles sont souvent liés à des carences affectives, éducatives ou encore de maltraitance.

Comment prendre en charge et accompagner des jeunes dans de telles situations ?

Quels sont les modes d’intervention pour les jeunes de plus de 16 ans qui ne sont plus soumis à l’obligation scolaire ?

Par ailleurs, le minitère de l’éducation nationale s’est fixé deux objectifs clairs : prévenir plus efficacement le décrochage afin de diviser par deux le nombre de jeunes sortant sans qualification du système éducatif d’ici 2017 et faciliter le retour vers l’Ecole des jeunes ayant déjà décroché.

Objectifs

La formation proposée doit permettre à chacun de :

  • Comprendre les problématiques de rupture et de décrochage scolaire
  • Repérer les signes avant-coureurs des ruptures scolaires
  • Connaître les dispositifs favorisant la lutte contre les ruptures et le décrochage scolaire et les réseaux mobilisables de l’adolescence
  • Appréhender les modes d’intervention pour les jeunes de plus de 16 ans qui ne sont plus soumis à l’obligation scolaire
  • Développer des stratégies d’intervention auprès de ces jeunes et de leur famille

Prérequis

Aucun prérequis n’est demandé

Contenu

Comprendre la problématique de rupture scolaire dans la complexité du vécu de l’adolescent

  • Rappels sur les modèles de compréhension de l’adolescent

- Les étapes de croissance et de comportement des jeunes de 10 à 16 ans

- Les remaniements psychiques de l’adolesence

- L’adolescence comme passage de l’enfance à l’âge adulte : la question du conflit, les liens familiaux et autonomie, crise d’identité …

- La dépressivité à l’adolescence : isolement, morosité, passivité, dévalorisation, inhibition, désinvestissement scolaire

  • Influence de l’environnement sur le développement et les comportement de l’adolescent

- Evolution des relations familiales (dépendance matérielle plus longue, érosion de l’autorité parentale, absence des parents qui travaillent …)

- La problématique des adolescents vivant des difficultés familiales : carences éducatives, affectives, conditions socio-économiques défavorables, structure familiale particulière (monoparentalité, familles décomposées / recomposées) situation de conflits voire rupture familiale, vie en centres d’accueil …)

- Les évolutions sociales : évolution démographique, être jeune dans un pays vieillissant, évolution de l’âge pubertaire. Evolution de l’image (médiatisation de la violence, de la délinquance, …). Evolution du contexte économique : inflation du chômage, précarité sociale et incertitudes quant au devenir du jeune

- Emergence de la conscience des spécificités de cette classe d’âge : mises en place de mesures et création de structures spécialisées dans la prise en charge des adolescents

  • Notions de psychopathologie de l’adolescent

- Approche de certaines notions fondamentales : symptôme, comportement, mécanismes de défense psychique, passage à l’acte, décompensation …

  • Comprendre la problématique de rupture et de décrochage scolaire comme une expression ou une source de la souffrance psychique de l’adolescent
  • Repérer s’il existe d’autres manifestations / comportements exprimés par le jeune, révélateurs de souffrance psychique : Conduites de dépendance aux substances psycho-actives (drogues, alcool, tabac, médicaments …) à certaines activités (jeux vidéo …), conduites auto-agressives, « marginales » et leurs significations : toxicomanie, poly consommations, délinquance, scarification, fugues, errance, violences …
  • Troubles des comportements centrés sur le corps et leurs significations (boulimie – anorexie, obésité, troubles du sommeil), tentative de suicide.
  • La démotivation, liée à des situations d’échecs répétés (rechercher les causes des échecs liés à des troubles de l’apprentissage : la problématique des enfants « dys », la problématique des enfants présentant une inhibition intellectuelle, voir phobie scolaire. L’ennui / le désintérêt : la perception par le jeune d’apprendre des choses inutiles, de ne pas être à sa place au sein du système scolaire. Décalage par rapport aux images présentées par la société.
  • La perception du décrochage scolaire par l’adolescent comme un élément de sa « liberté » : Le désir de l’adolescent de faire ce qu’il veut de son temps libre ou d’accéder rapidement à l’emploi pour obtenir son indépendance économique.
  • Les causes liées au mal-être au sein de l’institution scolaire. Situations de harcèlement, racket, maltraitances …. au sein de l’institution, sentiment de ne pas être « à sa place ».

Stratégies de prise en charge de l’adolescent en rupture scolaire

Repérer les dispositifs et les partenariats possibles avec les différentes institutions

  • Appréhender les possibilités de la médiation psychopédagogique

- Faire le bilan d’éventuelles dysfonctions gênant les apprentissages : Repérage des « dys », bilans orthophoniques, psychomoteurs …

- Permettre les apprentissages par des méthodes adaptées aux particularités du jeune : Orienter vers des structures scolaires personnalisant les prises en charge

  • Instaurer et préserver le dialogue avec l’adolescent : Trame et attitudes facilitantes (contourner les attitudes d’opposition de l’adolescent , innover et surprendre), établir une relation de confiance, maîtriser ses contre attitudes en entretien
  • Mettre en place un dispositif de soutien psychologique

- Caractéristiques des comportements et des conduites typiques liées aux différents troubles, l’agressivité / la passivité en tant que réponse à l’angoise

- La compréhension de certains troubles à partir des comportements observés, analyse de la demande exprimée à travers le comportement.

- Permettre l’expression de la souffrance psychique

- Rappel des principes généraux de gestion de l’agressivité, respect de la personne, écoute, non-discrimination, non-jugement

- Montrer les limites de ce qui est acceptable ou non

  • Envisager un travail collaboratif avec les familles

- Les relations dans le triangle parent / adolescent / soignant (la dimension du transfert, place et rôle de chacun)

- L’accueil et la mise en confiance face à l’angoisse et la culpabilité de la famille

- Négocier un réel projet pour l’enfant en concertation avec la famille

Fiche technique

Secteurs

Social et Médico-social

Public

Travailleurs sociaux, Assistants de service social, Educateurs, Moniteurs éducateurs, Chefs de serviced éducatif

Durée

3 jours

Organisme de formation

  • FORMAVENIR

Date limite d’inscription

15/02/2017

Lieux & dates

  • Groupe 1

Interlocuteur Unifaf

Interlocuteur OF

Intervenant

  • Sandrine PICARD
    Psychologue, thérapeute et formatrice