Champagne-Ardenne Nos actions collectives

La bientraitance : secteur Personnes Handicapées – Module 2 : Intervenants directs auprès des personnes accueillies et accompagnées

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche
15

Contexte

La maltraitance, la violence, les négligences doivent constituer des points de vigilance et de prévention à tous les niveaux des instances concernées. Les faits de maltraitance en institution sont rarement le fait d’actes positifs isolés, mais le plus souvent d’actes passifs générés par un mauvais fonctionnement. Ils peuvent être les conséquences du stress ou de l’usure professionnelle mais aussi du quotidien ou d’une organisation peu ou mal adaptée.

Ces réflexions relatives à la maltraitance gagent à s’enrichir de réflexions dédiées à la bientraitance, entendue comme qualité multidimensionnelle de la relation d’aide et de l’accompagnement. Afin de garantir l’équilibre entre promotion du bien-être de la personne et les nécessités liées à l’accompagnement, il est nécessaire d’interroger les pratiques professionnelles en matière de prise en charge, d’accompagnement et d’organisation institutionnelle.

Ce questionnement doit permettre de mettre au point un ensemble de références théoriques, éthiques à destination des professionnels. Ainsi, la formation multiniveau des professionnels (cadres, intervenants de proximité auprès des usagers) à ces situations a pour objectif de favoriser le développement d’une culture du respect de la personne, de la promotion de son bien-être et d’une réflexion sur la mise en œuvre du service rendu.

Objectifs

La formation poursuit les finalités suivantes :

  • Favoriser la promotion et la généralisation d’une culture de la bientraitance
  • Contribuer aux réflexions mises en œuvre par les établissements et services médico-sociaux (ESMS) dans le cadre des démarches qualité
  • Contribuer à la diffusion et à l’appropriation des recommandations de bonnes pratiques professionnelles
  • Faire évoluer les comportements pour améliorer la qualité de vie des usagers

Ces finalités peuvent être traduites dans les objectifs suivants :

  • Connaître le contexte législatif et réglementaire et le plan de lutte contre la maltraitance et de développement de la bientraitance : Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP) et la circulaire du 20 février 2014
  • Définir le concept de bientraitance et les notions environnantes
  • Identifier les différentes formes de maltraitance
  • Faciliter la mise en place de comportements de prévention dans les équipes professionnelles
  • Proposer des actions collectives d’amélioration des pratiques professionnelles
  • Connaître les démarches de signalement (à l’intérieur et hors de l’établissement)

Prérequis

Aucun prérequis n’est demandé

Contenu

1er jour : Définition des notions de bientraitance et de maltraitance, éléments de cadrage et textes de référence

  • Définition de la bientraitance et de la maltraitance
  • Les politiques publiques en faveur du développement de la bientraitance et de lutte contre la maltraitance des personnes en situation de handicap

- Renforcement de la détection et de la divulgation des situations de maltraitance

- Les dispositifs et outils mis en œuvre aux différents niveaux de territoire par les services de l’Etat

  • Le signalement des faits de maltraitance, dans et hors de l’établissement médico-social
  • Mettre en œuvre la bientraitance en structure médico-sociale, au travers de :

- la liberté de choix et l’accompagnement de l’autonomie

- la définition et l’évaluation du projet personnalisé d’accompagnement

- le respect de la singularité et le sentiment de sécurité

- la prise en compte de l’entourage

- l’incitation à l’expression et la prise en compte des opinions exprimées

- la stabilité du projet institutionnel

- la conciliation de la vie en collectivité et de la personnalisation de l’accueil et de l’accompagnement

- la participation de l’usager à son accompagnement et à la vie de la structure

- la participation de l’usager à la vie sociale et citoyenne (sur la base des recommandations de bonnes pratiques de l’ANESM)

2ème jour : La bientraitance au quotidien – Partage d’expériences et analyse collective

A partir de situations vécues par les participants, il s’agira pour les professionnels et sur la base d’une trame thématique, d’identifier les situations les plus propices à l’apparition de maltraitance, de les décrire, les hiérarchiser et de réfléchir collectivement à ce qu’aurait été la situation bientraitante correspondante. Les entrées de la réflexion seront :

- Le déroulement de la vie quotidienne (réveil, toilette, repas, etc.)

- La relation avec l’usager (attitudes verbales, respect de la dignité, etc.)

- Le mode de vie de la personne (habitudes de vie, croyances, relations familiales, etc.)

- L’organisation institutionnelle (organisation de l’équipe, réflexion partagée sur la promotion de la bientraitance, écrits professionnels, etc°

Objectifs pédagogiques poursuivis pour les stagiaires

  • Identifier les facteurs de risque de maltraitance dans les différentes situations d’accompagnement
  • Définir collectivement le cadre d’un accompagnement bientraitant selon le contexte (la personne, le moment, le cadre organisationnel… ), en référence aux éléments pédagogiques abordés.

Fiche technique

Secteurs

Social et Médico-social

Public

Intervenants directs auprès des personnes accueillies et accompagnées

Durée

2 jours

Organisme de formation

  • CREAI

Date limite d’inscription

15/02/2017

Coût

FMB + FPSPP

Lieux & dates

  • Groupe 1

Intervenant

  • Thibault MARMONT - Directeur du CREAI Champagne-Ardenne, Délégations Lorraine et Alsace - Doctorat de sociologie

Partenariat & cofinancement

  • FPSPP