Champagne-Ardenne Nos actions collectives

Travailler la nuit (Encadrants)

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche
04

Contexte

En 2010, dix ans après la réforme législative sur le travail de nuit, les pouvoirs publics ont commandé au Conseil économique, social et environnemental (C.E.S.E.) un rapport sur les évolutions du travail de nuit en France. Ce rapport a permis constats nouveaux et confirmation de supputations antérieures qui ont depuis été consolidées par une nouvelle étude de l’A.N.S.E.S. publiée en juin 2016 :

Une augmentation significative du nombre de travailleurs de nuit,

Des disparités importantes dans les conditions de travail qui ne tiennent pas aux seules caractéristiques spécifiques des différents secteurs d’activités,

Des sources de satisfaction, mais aussi des impacts sur la santé et les modes de vie sociale et familiale des salariés.

Au regard de ces constats, la section de travail, auteure de ce rapport, a rédigé des préconisations à destination des directions, encadrants, médecins du travail et autres professionnels en charge de l’organisation et des conditions du travail de nuit dans les établissements et les entreprises. En 2012, une recommandation de bonnes pratiques, élaborée par la Société française de médecine du travail, ayant reçu le label de la Haute Autorité de Santé, a été diffusée auprès des services de médecine de santé au travail. Rédigée à partir d’études scientifiques, elle promeut des recommandations en matière de surveillance médicoprofessionnelle des travailleurs postés ou de nuit.

Dès 2013, la fiche pratique « Travail de nuit », accessible sur le site gouvernemental, a intégré dans ses définitions une part des recommandations de 2010 (sur l’octroi des pauses nocturnes, par exemple) et clarifié des points qui avaient entraîné débats dans les organisations, notamment sur les durées maximales du travail de nuit, et les modalités d’attribution des repos compensateurs. Pour être complet, nous devons également mentionner la reconnaissance du travail de nuit dans le compte pénibilité devenu en 2017 le compte professionnel de prévention.

L’ensemble de ces éléments amène les directions et les encadrants des établissements employant des salariés de nuit à prendre du recul et à analyser les modalités actuelles d’organisation du travail de nuit, à favoriser, par diverses mesures, l’amélioration des pratiques professionnelles autant que la préservation de la santé des professionnels.

Objectifs

  • Connaître les spécificités, les obligations réglementaires et les recommandations de bonnes pratiques qui encadrent le travail de nuit.
  • Savoir organiser et animer le travail et les équipes de nuit en cohérence et en continuité avec celles de jour.
  • Savoir valoriser le travail, préserver la santé des salariés de nuit et les intégrer dans la dynamique institutionnelle.

 

 

Prérequis

Aucun prérequis n’est demandé

Contenu

Le travail de nuit : connaître, organiser, valoriser

(Module 1) destiné aux encadrants exerçant en secteurs sanitaire, social et médicosocial.

La spécificité du travail de nuit :

  • Le contexte national du travail de nuit.
  • Les risques liés au travail de nuit sur la santé, la vie sociale et familiale.
  • Comprendre ces risques par les apports de la chronobiologie.
  • La lutte contre les effets délétères du travail de nuit.
  • Le travail de nuit, un travail spécifique.

Le cadre réglementaire qui encadre le travail de nuit :

  • Le cadre législatif et réglementaire.
  • Les préconisations contenues dans le rapport du CESE de 2010 et la recommandation de bonnes pratiques de médecine de santé au travail.
  • Le compte professionnel de prévention.

L’organisation du travail de nuit :

  • Rôle et responsabilités des encadrants :
  • Organisation du travail de nuit.
  • Ergonomie du poste de travail de nuit.
  • Le circuit des informations.
  • La coordination jour / nuit.

Le management des salariés et des équipes de nuit :

  • Gestion des carrières.
  • Dispositif d’intégration des nouveaux professionnels.
  • L’animation de l’équipe.
  • Le management individualisé du salarié.

La valorisation du travail de nuit :

  • Les besoins à satisfaire et les réponses des encadrants.
  • L’activité de médiation avec les interlocuteurs internes et externes au service.
  • Les modalités d’implication des salariés de nuit dans la dynamique institutionnelle.
  • Le soutien des salariés en difficulté.

Fiche technique

Secteurs

Tous secteurs

Public

Encadrants exerçant en secteurs sanitaire, social et médico-social

Durée

2 jours

Organisme de formation

  • DEMETER Santé

Date limite d’inscription

14/02/2018

Coût

FMB

Lieux & dates

  • Groupe 1
    A définir ultérieurement

Interlocuteur OF

Intervenant

  • Patricia FOUCOT
    Formatrice - consultante