Normandie Nos actions collectives

Pec de l’errance dans ses dimensions psychologiques, cliniques et techniques

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche
07

Contexte

L’er­rance des jeunes adultes semblent être ap­pa­rue de ma­nière im­por­tante ds les an­nées 80, du moins l’er­rance « as­su­mée » par ces jeunes qui ne vou­laient pas vivre ds le sys­tème tra­di­tion­nel de la sté. Au­jour­d’hui ce phé­no­mène d’er­rance est en aug­men­ta­tion, même s’il est dif­fi­cile de re­cen­ser ts les jeunes dans cette si­tua­tion.L’er­rance « as­su­mée » n’est elle pas 1 leurre qui per­met de ne pas faire face à des dif­fi­cul­tés psy­cho­lo­giques ou autres.1 élé­ment es­sen­tiel est que les pro­fes­sion­nels des sec­teurs mé­dico so­ciaux et sa­ni­taires sont de plus en plus confron­tés à ce type de po­pu­la­tion. Les troubles du com­por­te­ment, les ad­dic­tions et les troubles psy­cho­lo­giques conduisent les pro­fes­sion­nels vers des im­passes. La re­la­tion avec ces jeunes reste dif­fi­cile car sou­vent l’ins­ti­tu­tion re­pré­sente 1 en­fer­me­ment qu’ils ne dé­si­rent pas.

Objectifs

Cette for­ma­tion va ap­por­ter 1 éclai­rage pour mieux com­prendre l’er­rance et des pistes de ré­flexion pour amé­lio­rer les PEC du quo­ti­dien de ts types de pro­fes­sion­nels

 

  • Acquérir des connaissances permettant de mieux comprendre le processus d’escalade aboutissant à l’errance
  • repérer et prévenir les éléments déclencheurs des situations de crise lors de la prise en charge de la personne
  • être outillé pour mieux accompagner le jeune en fonction de sa pathologie
  • avoir un rappel du cadre réglementaire au regard de la loi et de l’institution

Prérequis

1 jour :

 

 

Expression des représentations des participants en ce qui concerne la notion d’errance

formulation des questionnements et des difficultés autour de l’accompagnement des jeunes en errances dans les structures.

Les jeunes en rupture avec la société, les adultes enfermés dehors, l’hétérogénéité de problématiques, la complexité et la particularité de l’errance, le rapport singulier qu’instaure la rue aux 2 coordonnées qui sont l’espace (la dédomiciliation) et le temps (infini)

la psychologie des mineurs et des ado, les troubles psychiques et les personnes en errance : névroses psychoses, les troubles éventuels de la personnalité, les addictions et leurs envers inconscient : la prise en charge

l’errance vécue par le public et partagée par les professionnels. Comment redonner la parole à ce public pour faire entendre leur vécu, leur refus, leur silence et leur demande

Contenu

2 ième jour :

 

 

Identifier l’enjeu de la pec, les conduites préconisées face au refus, au silence, à une demande ou à l’agressivité ? les réponses globales et sur mesure, une réflexion à deux visages : le coté individuel (l’histoire et la trajectoire) et un coté collectif (les réponses institutionnelles, réglementaires et législatives)

savoir écouter l’expression de la violence et de l’agressivité verbale, savoir décoder les comportements à riques et leurs significations, savoir anticiper les risques de passage à l’acte auto et hétéro agressif, savoir gérer les situations d’attentes lors de l’accueil de ce public

 

3ième jour :

 

Comment établir la relation avec ce public

la relation d’aide de Carl Rogers

les identifications inconscientes de la prise en charge et la distance professionnelle

les questions qui restent en suspend

 

Fiche technique

Secteurs

Tous secteurs

Public

salariés du secteur sanitaire et médico social de la branche professionnelle en relation avec un public de mineurs et jeunes adultes en errance

Durée

3 jours

Organisme de formation

  • INFIPP

Date limite d’inscription

31/12/2019

Lieux & dates

  • Groupe 1
    caen
    Du 12 au 14 nov. 2019
  • Groupe 2
    ST LO
    Les 12 & 13 déc. 2019
    + Le 19 décembre 2019

Interlocuteur Unifaf

Intervenant

  • Didier MAVINGA Lake
    docteur en Psychologie et Psychanalyste