Picardie Nos actions collectives

Posture éducative et faits religieux : quels enjeux pour le travail social ?

Fonds mutualisé de Branche
Salariés de la Branche
03

Contexte

Après le choc des attentats, la question de la laïcité revient sur le devant de la scène comme une valeur fondamentale de notre société qui interroge, au quotidien,  les pratiques mais également les responsabilités des professionnels de la Branche. La majorité de nos établissements accueillant des enfants et adolescents en difficulté, assumant une mission de service public,  sont tenus de respecter ce principe dans leur relation à l’usager. Toutefois, la diversité des publics accueillis, leurs références et appartenances religieuses ainsi que certaines traditions confessionnelles liées à la création et à l’historique de certains établissements, peuvent amener les professionnels à s’interroger sur l’application des principes de laïcité, notamment si cette question reste trop implicite ou cantonnée à une référence dans les projets institutionnels.

 

Les équipes éducatives sont amenées à observer ou à prendre en considération des pratiques et des demandes à caractère religieux qui peuvent déranger et questionner non seulement leur propre identité culturelle, professionnelle et personnelle mais aussi celles des autres usagers. Par ailleurs, l’évolution de la prise en compte des droits de l’ usager, impliquant le respect de la vie privée des jeunes, de sa liberté fondamentale, de son libre arbitre et de ses convictions, interpelle le rapport à l’altérité de chacun mais également le cadre institutionnel qui doit pouvoir garantir un principe de neutralité et de libre expression des convictions de chacun dans le respect de celle des autres et dans les limites du bon fonctionnement de l’organisation.

-      Comment développer une laïcité qui puisse être perçue comme  intégrative et non exclusive ?

-      Comment entendre les demandes de chacun tout en respectant le principe de laïcité ?

-      Qu’est-ce qui relève du religieux – qu’est ce qui relève de la provocation ou de la radicalisation et de l’endoctrinement ?

-      Comment accompagner les nouveaux modèles de communication et d’ouverture vers le monde extérieur ? Comment comprendre et repérer l’influence des nouvelles technologies et des réseaux sociaux ?

-      Quelle posture professionnelle adopter ? Sur quel cadre s’appuyer pour refuser une demande et comment expliquer ce refus ?

-      Quels sont les relais possibles  au sein de l’institution et en dehors?

La prise en compte de ces demandes implique une reconnaissance de l’altérité et suppose une prise de distance.  Le professionnel doit pouvoir entendre, mettre en débat pour comprendre les significations multiples de ces « formes d’expression religieuses », tout en  respectant un principe de laïcité républicaine.

Comment, alors, concilier le respect des convictions, des souhaits de la personne et de sa famille, tout en prenant en compte les obligations réglementaires et institutionnelles ?

 

Cette formation qui s’adresse à l’ensemble des professionnels concernés par la protection de l’enfance, doit permettre d’acquérir une culture commune et  des clés de compréhension de ce qu’implique la prise en compte de la diversité cultuelle tout en respectant le principe de laïcité en institution.  Aujourd’hui, la  complémentarité et la cohérence des interventions deviennent plus que jamais un enjeu majeur. Cette synergie ne peut être rendue possible qu’en valorisant l’intervention de chacun et en lui donnant du sens dans le projet global de l’établissement et l’association.

 

Objectifs

La formation a pour objectif de :

 

  • S’interroger sur le principe de laïcité et de questionner son rapport à l’altérité pour un meilleur positionnement professionnel.
  • Situer et comprendre le principe de laïcité républicaine française en le replaçant dans son contexte historique et réglementaire.
    • Cerner les conditions et les enjeux de la prise en compte du fait religieux dans une institution assurant un « service public » et se référant à des valeurs humanistes très prégnantes.
    • Questionner son rapport à l’altérité et comprendre l’incidence de son propre positionnement sur sa relation à l’usager.

 

Prérequis

Cette action collective régionale s’adressera à l’ensemble des professionnels intervenant dans le champ de la protection de l’enfance et de l’adolescence.

 

Contenu

Jour 1 : Le principe de la laïcité

 

  • Inscrire sa réflexion dans le contexte social actuel
  • Prendre conscience des différentes conceptions de la laïcité
  • Réfléchir à ses représentations et aux pratiques en établissement
  • Repérer afin de se prémunir des pièges sur la question du religieux
  • S’outiller pour dépasser le conflit cognitif
  • Evaluer l’évolution de ses apprentissages et compétences

 

Jour 2 : L’interculturalité, le religieux et l’influence abusive

 

  • Situer l’interculturalité dans le contexte : social politique et historique
  • Se situer par rapport au fait religieux
  • Identifier, repérer, distinguer les différents éléments en présence dans les discours et positionnements
  • S’approprier les indicateurs de l’influence abusive

 

Jour 3 : Le travailleur social en difficulté : quels moyens ?

 

  • Réactualiser ses nouvelles connaissances et compétences en lien avec sa pratique professionnelle
  • Se doter d’outils de réflexion et d’analyse de pratique
  • Répondre aux situations problématiques émergentes
  • Mieux prévenir l’émergence de situations problématiques
  • Evaluer l’évolution des apprentissages et de ses compétences par rapport à ses besoins et attentes initiaux

Fiche technique

Secteur

Social

Public

Les professionnels intervenant dans le champ de la protection de l’enfance et de l’adolescence.

Durée

3 jours

Organisme de formation

  • ASKORIA

Date limite d’inscription

04/10/2017

Lieux & dates

  • Groupe 1 • Terminé • Complet
    LILLE
    Les 12 & 13 juin 2017
    + Le 3 juillet 2017
  • Groupe 2 • Complet
    ARRAS
    Les 14 & 15 nov. 2017
    + Le 13 déc. 2017

Interlocuteur Unifaf